Chimon

Bard plein d'énergie

Description:

Chimon est un halfelin de 3 pieds de haut, ses cheveux d’un blanc laiteux contraste vraiment avec ses yeux d’un vert brillent. Il porte un trenchcoat d’un sombre turquoise doré au l’extrémité. En dessous il porte une armure de cuir dont les épaulettes et coudières sont par-dessus le trenchcoat et en dessus de cela des vêtements de voyageur, utilisé mais toujours en bonne condition. Sur son torse une bandoulière contient, un journal, un compas, et 3 couteaux de lancer. Dans son do un bâton-fronde est attaché sur un sac à dos. Dans son coup un collier continue un sifflet de signalement, un anneau de mariage et la moitie d’un symbole sacrer de Desna (une aile de papillon). Son visage sourient est améliorer par une grosse boucle d’oreille avec une perle du coter droit.

http://www.myth-weavers.com/sheetview.php?sheetid=781561

Bio:

15 Mai 2999

Je suis revenu de ma tâche de passage à l’âge adulte et tout le monde ma féliciter de ce que j’avais fait, il a eu une fête avec ma famille, Anafa (ma mère), Lem (mon père), Vaga (ma grande-sœurs), Boram (mon beau-frère), Onana et Marra (petits-sœurs jumelles) [ici une tache d’encre c’est former sur la page] qui ne me laisse jamais tranquille depuis, Kaleb (mon meilleur ami) et Bellis ♡ la magnifique halfelinne qui dance dans mes rêves. Ma mère m’a donné mon token, un tranchecote turquoise. J’aurais aimé l’avoir en vert … Pourquoi vert, je n’ai jamais aimé le vert. Sa doit être causer par ce qui c’est passer dans la forêt. Alors voilà, ma tâche était de trouver des Calipses-bleus, une plante utiliser comme tee relaxant, le vieux alchimiste Hakon m’a dit que si j’en rapportais un sac plein qu’il me donnerait de l’encre phosphorescente, avec laquelle j’écris ce journal à ce moment même. Donc le truc avec les Calipses-bleus, c’est qu’ils sont assez rares à trouver comme ça dans la nature, mais bon je devais le faire alors me voilà partit loin du convoi seul dans la forêt de Tiomi a la recherche de cette plant. Sautons tout de suite au fait. Je me suis perdu de un. Je n’ai trouvé aucune fleur de deux. Troisièmement, c’était rendu le milieu de la nuit. Trébuchant et palpant devant moi je fini par tomber sur mes genoux devant un gigantesque arbre demandant à n’importe qui de m’aider peu importe le prix. Après cela tout devient flou. Je me rappelle les plants autour de l’arbre qui prenait vie, les petits arbres, les buissons, même l’herbe lui-même se levaient et avait pris des formes humanoïdes. Je me rappelle une lumière vert mur une porte verte, comme magique. Je me rappelle un deux gigantesque monstre à la peau grise qui me regardèrent passer leur long lange sortit. Il y avait un foret d’arbre mort qui bougeaient, me fessait un chemin pour que j’aille vers un immense arbre, si grand qu’une petit ville pourrait rentrer à l’intérieur. J’ai vu le visage de trois femmes, des visages beau et attirant, si beau qu’ils en étaient terrifiant. Ensuite il a eu un visage familier, pourtant je ne l’avais jamais vu. Cette halfelin à poser ses mains sur ma tête et je me suis retrouver le lendemain matin à vue de notre convois avec dans la main un sac (que je n’avais pas apporté) plein de Calipse-bleu. Je n’ai rien dit à personne encore, mais demain je vais demander à mon père, en tant que prêtre d’Erastil il sait beaucoup de chose sur la nature, ou est-ce que je devrais en parler à ma mère, les rêves et les vissions sont les domaines Desna. Mais ce qui m’énerve c’est que depuis que je suis revenu, mes épaules me grattent comm____ [A cet endroit un trait d’encre fait penser qu’on aurait commencé un autre caractère, mais que le plume aurais glissé sur la page]

15 Mai 2999 (soir)

Tout le monde est couché. J’ai compris vu la raison pourquoi mes épaules me grattent. Il semblerait que pendant ma perte de mémoire j’ai reçues deux tatous, un sur chaque épaule. Du coter droit c’est un arbre mort d’on les branches sont tous tordu et au centre du tronc il y a une espèce de Crystal noir/mauve, le tout est placer à lever, les racines vers le haut, les branche vers le bas. Sur mon épaule gauche le même arbre, mais vivant et en plein forme et cette fois le Crystal est vert et le tout est à l’endroit, les branche en haut et les racines vers le bas Je ne sais pas ce que sa représente et j’ai peur demander. Je vais attendre et voir ce qui arrive.
05 novembre 2999
La nouvelle c’est rependu parmi le convoi assez vite, Vaga est enceinte. Elle et Boram vont avoir un enfant, et je vais être l’oncle! Mais ce n’est rien par rapport au regard que Bellis m’a envoilé. Je crois bien qu’elle veut en avoir aussi, mais avant tout nous devons nous marier. Kaleb à rire de moi quand il a vu le vissage que je fessais. Il croit surement que je suis stressé à l’idée de me marier et de coucher finement avec Bellis. Bien sûr que je le suis, mais ce qui me stresse le plus c’est que je n’ai pas encore parlé des marque sur mes épaule a personne, et quand quelle qu’un vas le découvrir je ne sais pas ce que je vais leur dires.

10 septembre 3000

J’ai finalement raconté mon histoire… Et personne ne me crois. Quand je leur montre mes épaules, ils font comme si il n’y avait rien. Je l’ai raconté à tout le monde et tous ce qu’il me dise c’est que je suis talentueux, que je devrais raconter des histoires plus souvent, que je suis un bon conteur, même Bellis. Parlent d’elle, nous allons finalement nous marier, la cérémonie privé est prévu pour. Non, la tradition veut que seul les gens invité la sachent. Désoler journal, mais tu n’es pas inviter, je te raconterais tous.

Juin 3001

Finalement, nous allons nous marier il y a eu beaucoup de problème qui se sont mis dans notre chemin mais nous sommes prêts. Mais avant que tout commence je suis allé dans les bois pour relaxer. Remarcher dans cette forêt me rappelle ce qui m’est arrivé ici-même il y a deux ans. J’en avais presque oublié les marques que personne ne peut voir. Maintenant que j’y pense je n’ai commencé à aimer les balades en forêt qu’a partit de ce moment-là, mais je m’égare. Kaleb est maintenant un des gardes du convoi, on lui a donné un slingstaff. Il m’a permis de l’essayer et il ma promit de me montrer comme l’utiliser correctement. Je ne suis pas super, je manque la force pour l’utiliser pleinement, mais l’entrainement ne peut pas faire de mal. Je suis un peu jaloux de Kaleb je dois dire, il va avoir tout cette équipement protéger le convoi, explorer le chemin pour être sûr que personne ne nous menasse. Moi je vais rester avec le convoi en permanence. Mon manque de talent précis pour une chose fait que je vais être utiles un peu partout, je suis un conteur, gardien du savoir, cartomancien. Ce sont tous des taches important, mais vraiment peut excitant. Je dois partir journal la cérémonie vas commencer, quand je te reparlerais je s’serais un marie a Bellis

Juin 3001

Finalement, tout est fait nous somme marier. Cela a pris du temps avec beaucoup de truc qui se sont mis dans nos pieds, mais c’est finalement fait. Bellis et ses parents, ma mère pour m’accompagner et mon père en tant que prêtre d’Erastil, pour diriger le tout. Une cérémonie très simple pour suivre la tradition. Le lendemain c’est la qu’il y a eu la grande fête; Vaga et Boram n’ont pas pu rester bien longtemps avec Alar (leur enfant) il on du partir assez tôt, il n’a que qu’elle que mois et ne peut rester réveiller trop tard. Bellis a aussi annoncé qu’elle étudierait avec ma mère pour devenir une servante de Desna. Tout le monde l’avait vu venir, mais c’était une raison de plus pour célébrer et ça ne nous en prend pas vraiment eu au départ. Je crois que mon père espère que je sais suivre ses traces. Je crois qu’il aimerait l’idée de créée une tradition ou le prêtre d’Erastil et de Desna sont marier ensemble. Je n’aime pas le décevoir, mais Erastil ne m’a pas vraiment toucher.

Entre 3001 et 3009

Ma femme me force à cuisiner (profession cook), ce n’est pas parce qu’elle est ma femme qu’elle va toujours me préparer à manger. J’ai appris à aimer cuisiner de simple repas avec amour. La forêt semble m’attirer de plus en plus à chaque jour qui passe. Des fois je pars si longtemps que j’ai dû apprendre à survivre (survival) seul en forêt. Dans mes petit expédition j’ai rencontré de nombreuse fée et il m’on aider a apprendre leur langue le Sylvan (linguistics). Notre multitude de voyage me demande d’étudier des multitudes de carte et d’en apprendre plus sur la géographie (know Geography) du monde. Cela ne m’empêche pas de continuer à pratiquer ma souples et de faire des acrobaties(Acrobatics). Mais mes moment préférer rester lorsque je me déguisé (disguise) et raconte des histoires (performe oratory) d’horreur / d’aventure / d’amour / de joie a tout le monde dans le convoi. Par contre ma grande capacité a parler au gens fait de moi la personne parfait pour servir d’envoiler avec les diffèrent ville que l’on croise ou le talent de savoir la vrais valeur des choses(appraise) et la façon de vivre des gens (Know Local)est très important. Durant cette période nous avons essayé d’avoir un enfant, mais à chaque fois je me revaille le matin avec une voix dans ma tête qui me dit que je ne peux avoir d’enfant. Que j’ai un travail.

15 Septembre 3009

Pourquoi. Comment. Qui. Bellis est mort! Voilà-je let dit. Et Kaleb a disparu est porté disparu. Comment cela à t-il pu arriver, nous somme prêt pour ce genre de danger sur la route. Pourquoi fallait t-il que sa nous arrive à NOUS. DES GOBLINS. Des foutu gobelin, comment des gobelins on ils pu s’approcher autant sans qu’on le sache. Ils ont attaqué le convoi sans qu’aucun des gardes et des éclaireurs ne les voient. Ils étaient déjà entre les caravanes quand l’alarme à sonner. J’étais avec Bellis à ce moment-là et un gobelin nous a sauter dessus, mais il est tombé devant la magie de Bellis et la fronde que je garde toujours avec moi. Croyant Bellis en sécurité, je lui ai dit d’aller rejoindre mes parents et je suis partit pour retrouver Kaleb. Kaleb gardait le chariot chenil ce soir et mêmes d’où nous étions je pouvais entendre les cris des chiens qui se battait pour leur vie. C’est définitivement la pire décision que je n’ai jamais pris de ma vie. Ce rendre au chenil a paru une éternité et lorsque que je suis arrivé j’ai trébuché sur qu’elle que chose. C’était le bâton-fronde de Kaleb, mais lui n’était nul par en vue. Par contre, je voyais des ombres courir à travers le chenil. Maintenant mieux armer j’ai sauté a l’action et malgré ce que j’aimerai dire, les chiens ont fait tout le travail, je let est seulement encourager. Et aussi rapidement qu’ils étaient arrivés, ils étaient partit, disparu dans la nuit. Oublient temporairement Kaleb, je partis à la course pour retrouver Bellis. Et je la trouve étendu sur le sol, sa belle robe bleu couverte du sang qui coulait de sa plait béant au milieu de son torse. Je suis tombé sur mes genoux priant qui qui pourrait m’entendre de m’aider. Qu’elle ne devrait pas mourir comme ça. De me prendre à sa place et à ma surprise j’ai eu une réponse. D’une voix belle, belle mais terrifiante qui résonna dans ma tête : « Marque la Chimon, marque la et tu vas la revoir». Je suis resté silencieux les deux premier fois et comme la voix devrait incitante je lui demandais de l’aide qu’es ce qu’elle voulait de moi, que ce que je devais faire. Et une autre fois voix m’a répondu, une voix familière, mais pourtant inconnus. Cette nouvelle voix ma répéter la même chose que la premier et cette fois je su quoi faire. J’ai placé mes mains sur les temps de ma belle et je me suis mis a répété son nom encore et encore. A chaque fois que je le disais je sentais mes mains et les marques sur mes épaules bruler de plus en plus. Quand ce fut fini j’ai ouvert mes yeux devant les regards terrorisés de mes parents, qui fixaient mes mains sur lesquelles avait apparu (temporairement), à la vue de tous, les deux symboles de sur mes épaules. Sans même leur parler j’ai pris le cadavre maintenant vide de vie et d’âme dans mes bras et je let apporter la ou des tombes était commencer à creuser pour tous les morts de la journée. Je n’ai parlé a personne du reste de la nuit. Nous avons rapidement rassemblé un group avons traqué c’est rat et nous les avons massacré jusqu’au dernier. Nous les avons massacré jusqu’au dernier. Nous les avons arrêté avant qu’il puisse manger qu’ils avaient apporté avec eux, mais nous n’avons vu aucun signe de Kaleb. Je suis maintenant dans ma roulotte finissant ses pages pendant que la cérémonie entièrement à lieu. Je vais laisser ce journal ici et fait en commencer un nouveau. J’espère que si vous lisser ceci vous comprendre pourquoi je dois partir : Pour retrouver Kaleb, pour comprendre qu’elle force ma marquer, Parce que je ne suis plus un membre de cette communauté et parce que je dois me pardonner moi-même ce que j’ai fait.

16 septembre 3009

Que je me suis réveillé ce matin et la réalité de ce qui mes arriver ma sauter au visage. Je n’ai pas pu empêcher les larmes de ruisseler sur mes joues. Quand j’ai mis ma main à mon coup pour toucher l’anneau que Bellis m’avait donné lors de notre mariage j’ai touché qu’elle que chose d’autre. Attacher a mon coup avec l’anneau et mon sifflet il y avait autre chose, le symbole sacré que Bellis utilisait, ou en fait la moitié du symbole. Un papion couper en deux pend maintenant à mon coup et y restera tant que je ne me pardonnerais pas ce que j’ai fait cette nuit-là. Mais je ne l’avais jamais ramassé. En fait je suis sûr que Bellis a été enterrer avec, alors comment est-il arrivé là. Je n’ai pas de réponse à donner, ni d’explication, mais je ne peux pas me retrouver, je dois continuer d’avancer.

14 janvier 3010

Je suis arrivé dans un petit village des plus sombres aujourd’hui. Lorsque que j’ai dit que j’étais un conteur, un amuseur de rue les gens ont vraiment eu l’aire de devenir radieux, mais avant même que je puisse m’installer un gros homme est venu accompagner de deux baraquer et l’homme a commencé à me crier après, m’insulter sans même que je sache pourquoi. J’ai eu de la difficulté à comprendre sont charabia mais ça se limitait à ceci. Il était le maire de ce village, et temps que la productivité de la journée n’avait pas atteint un certain cota personne ne pouvait avoir du plaisir. Ne voulant pas recevoir plus de postions et voyant que les gros bras avait le gout de ce défouler sur quelqu’un je me suis rendu, promettant de ne pas faire de spectacle sans son autorisation. J’ai appris par la suite de la part de l’aubergiste que le cota du maire était tellement élever que jamais il n’avait atteint celui-ci et depuis plusieurs années le maire les gardait sous son control. Je vais faire qu’elle que chose à propos de cela demain.

15 janvier 3010 ou peut-être le 16

Ca été plus facile que prévu les gens ici n’avait besoin qu’un petit coup de pousse et se sont mis à bouger tout seul. Alors j’ai commencé ma journée par faire le tour des artisans du village. Forgeron, menuisier, meunier et cordonnier. Avec un peu de discussion j’ai réussi à les convaincre de discuter de mon ide avec toute les personne qui passait dans leur échoppe au coure de la journée. Ensuite s’était le tour des fermes le plus proche du village, parlent au chef de famille qui fessait passer le message aux fermes les plus éloigné. Je me suis rapidement retrouver avec une foule complète devant la maison du maire. Il a été surprit quand la foula a défoncer sa port et que c’est gros bras non rien fait pour les arrêter. Mais mon moment préférer c’est le visage qu’il a fait en me regardant lire de lui du font de la fosse a purin dans laquelle les paysan l’avait lancé pour le punir. Nous avons passé le reste de la journée à nous amuser. J’ai montré a beaucoup de personne comment conter, jouer des instruments, jongler ou faire des acrobatique, certains d’entre eux ont un certain tallent. Je me suis fait payer l’auberge pour trois jours mais je ne crois pas rester si longtemps, je sais que les autorités ne sont jamais bien loin et le lord de l’endroit va vouloir savoir pourquoi le village n’est plus aussi retable. Et j’aimerais être loin quand cela vas arriver.

26 Février 3010

J’espérais avoir un village chaleureux en arrivent ici pour me réchauffer du froid extérieur et du mauvais sentiment que je ressens en grattent mon bras droit. Et voilà que tout le monde m’ignore totalement. A ce qui un héros local de Lomedae aurait capturé un monstre de Lamashtu. Et tout cela distraite de la vraie attraction, le conteur qui arrive en ville. J’ai dû payer l’auberge et je n’ai pas fait une piécette ici. Et j’ai vu ce monstre. On dirait un loup à la fourrure sang qui possède six jambes couvertes de cross acérer. Tout le monde a peur de lui, mais dans le fond de ses yeux j’ai vu la terreur et la colère que tout être intelligent emprisonner ressent. Je sens que je vais avoir de la difficulté à dormir à soir.

27 février 3010

J’ai vraiment mal dormi cette nuit et je me suis retrouver avant que le soleil se lève tous mes chose prêt au départ. Et je me suis encore une fois retrouver devant la cage du monstre, cette fois seule. Le loup me regarde droit dans les yeux et une fois je vis les mêmes sentiments. Je tendis mon bras gauche vers lui et il essaya de me morde. Pour je ne sais qu’elle raison j’ai étendu celui de droit. Il a snifé mon bras et comme si il avait reconnu une odeur connu il m’a laissé le flatter. Je n’ai pas pu m’en empêcher demandant d’une voix douce d’attendre que je sois partit avant de faire quoi que ce soit j’ai débarré la cage. Il ma regarder avec des yeux plein d’appréhension, suivit par de la rage. De la rage qui n’était pas diriger contre moi. Comme les gens de ce village ne m’avaient pas bien traité hier j’ai décidé de partir tout de suite. Pas la meilleure idée de partir sans savoir où j’allais, je suis en plein milieux des bois enneiger pendant que la nuit tombe, cacher sous une grosse roche. Mais par contre je sans quelle que chose dans les bois. Une présence qui me garde, je crois que je me suis fait un nouvel ami, mais des nouveaux ennemis aussi.

05 avril 3011

J’ai rencontré une personne nommé Enrie il est… comment dire un profiteur de situation, mais il est aussi un enfoiré de premier. Alors voilà Enrie est venu me voir parce qu’il savait qu’il ne pouvait pas faire un de ses cous tout seul et il a vu comment je suis capable de divertir l’entions de personne pendent que lui en profite. Je l’ai vu faire quand je fessais mon spectacle dans l’auberge local, lui il retirait les bourses des plus fortunés qui regardait. Après il est venu me voir et je let complimenter sur sa grande agilité. Il ma proposer un coup et j’ai accepté parce que c’était simple et que ma bourse commençait à ce vider. Je devais simplement distraire les serviteurs d’une maison noble donc le propriétaire était hors de la ville. Simple et fait. Mais le lendemain matin au lieu de me retrouver avec une bourse bien remplit je me suis retrouver avec un groupe de garde à ma port conduit par nul autre que Enrie. J’ai sauté par la fenêtre et me suis enfuit de la ville avant qu’il ne me trouve, mais je ne t’oubliais pas Enrie tu vas piller pour ce que tu as fait. Et me voilà encore seul dans la forêt cacher sous un arbre pour ne pas être mouillé.

12 janvier 3012

Après observation et manipulation dans divers ville j’ai remarqué que deux personnes me suivent. Un prêtre d’Abadar et un paladin de Lomedae.je ne sais pas ce qu’il me veule et je ne veux pas savoir.

15 Août 3013

Il met arriver un truc étrange aujourd’hui, j’étais dans l’auberge à raconter mes histoires pour pouvoir payer le pain quand une jeune femme est rentrée à l’intérieur. Quelque chose ma frapper immédiatement, bon d’accord ses cheveux était mauvatre (et non pas un gnome) et c’est yeux était de la même couleur que mon trenchcoat (turquoise) donc tout le monde c’est retourner vers elle. Mais il y avait quelque chose d’autre à propos d’elle, qu’elle que chose qui m’attirait. Et non, pour une fois ce n’était pas ma queu. De tout façon, elle semblait apprécier (plus que la moyen des gens) mes histoire principalement ceux qui parle d’exploration, de ruine disparu et d’objet magique perdu (mais préférer aussi). Donc une fois que la foule a commencé a ce dissiper je les inviter à ma table, lui est offert une shop d’hydromel et nous avons discuté tout la soirée.
Sephira (qu’elle s’appelle) ma parler de sa race, ses coutumes, des épreuves pour être promu selon la position exercée au sein du clan auquel ils appartiennent. Leur mode de vie. J’ai partagé mes propres coutumes avec elle et cela était très divertissant. Elle semblait par contre un peu nostalgique en parlant des siens. C’est donc en lui faisant la remarque qu’elle m’expliqua le drame qui avait surgit récemment dans sa vie.
Je lui ai parlé en retour du fait que j’avais perdu moi aussi quelqu’un qui m’était cher (en lui montrant l’anneau de mariage de Bellis) que j’avais décidé de partir parce que le même jour, ma femme était morte et mon meilleur ami avait été porté disparu; que l’aventure et la découverte c’était ce qui m’intéressait, pouvoir un jour figurer dans les histoires que je racontais. Je lui ai fait comprendre que je ne suis pas un homme de combat, préférant résoudre les problèmes avec la parole plutôt que les arme (le contraire d’elle) et avec tous les commentaires que les serveuses mon donné elle a dû comprendre que j’étais un homme qui aime ces femmes. Et pourtant je n’ai pas essayé de la séduire, principalement parce que j’aurais reçu un de ses points, mais aussi que pour une fois … je ne le voulais pas. Je ne sais comment expliquer pourquoi c’est arrivé.
Ce soir sera le premier soir depuis longtemps où je serai heureux de dormir seul, et non parce que mes techniques de séduction n’auront pas marché mais parce que je le voulais. Ce soir je sais que je ne suis pas le seul qui soufre dans ce monde de la perde d’être cher et qui est partit explorer le monde après cette évènement. Quelque chose me dit que ce n’est pas la dernière fois que nous nous verront.

16 Août 3013 (matin)

Cette nuit, j’ai rêvé de Sephira qui se battait contre une multitude d’opposants, mais elle avait la peau BLEU. Je vais ranger sa dans la section rêve vraiment étrange. ET POURQUOI est-ce que tu gratte autant ce matin bras gauche!

21 Avril 3014

… Je ne suis pas trop pourquoi, mais mon bras droits me gratte, je sens que sa vas mal finir.

24 Avril 3014

J’avais raison, je me suis mis dans la merde jusqu’au cou. En fait je l’étais maintenant je partage seulement dedans. Donc le lendemain de la dernière entre je me suis réveiller avec un soudaine envi de bruler la ville au complet. Cette étendu de bâtiment avait été construit au-dessus d’un ancien foret, et encore plus d’arbre avant tomber sur le cops des bucherons. Je n’ai pas plu m’empêcher, je me sur retrouver la nuit suivant, une torche à la main, devant le silo à grain, bien sûr il m’on attraper, faut dire que je n’ai pas vraiment pensé à mon affaire. Je me suis donc retrouver en prison et ils ont pris tous mes affaires, mêmes l’anneau de Bellis.

Donc je me suis retrouver dans une cellule avec comme voisin un nain. Son nom était Galar Delkrak. J’ai cherché à faire une blague avec, mais rien n’est sorti. Mais maintenant que j’y pense j’aurai plus l’appeler Des craques. Galant des craques. Alors ce Galar c’était retrouver dans un combats de bar et il a été enfermé a coter de moi. Il n’avait définitivement pas comprit comment gagner un combat de bar. Tu tiens debout j’jusqu’à ce que les garde arrive et après tu tombes sonner sur le sol et les gardes font arrêter l’autre. Ou encore mieux, tu ne commences pas de combat. Alors on a parlé un peu, mais je n’ai pas appris grand-chose sur lui (même sous mort il garde sa bouche fermer), mais il semblait être à la recherche d’un symbole qui m’est inconnu, je devrais peut-être regarder un peu dedans, comme sa si je le revoir je vais pouvoir me faire pardonner de m’avoir sauvé en le laissant là. Il n’était pas question que je reste la alors lorsque le garde a fait son tour du soir, je lui pris les clefs des cellules, je suis ensuite simplement partit pendant la nuit, le garde à l’entrer dormait comme un bébé, j’ai mêmes pu reprendre mes affaires avec toi dedans. Par contre, je ne crois pas que je vais revenir ici du reste de ma vie. A oui, mon bras gauche me grattait tout le temps que j’étais avec le nain. Je dois être allergique ou qu’elle que chose comme ça.

8 september 3014

Je suis dans le village de LastHeart depuis maintenant quatre jours et j’ai appris beaucoup de chose sur la région. Un vrai puis à opportunité pour qui s’est les saisirai. J’ai vu Sephira et Dalar en ville, leurs muscles me serait bien utile, en espèrent qu’ils veulent bien me suivre, nous pourrions partir à la chasse au déserteur et ce faire un peu d’argent. Je vais leur en parler demain.

Chimon

Emeria VH Jeanchristophe